visage en couleur

*** Courrier des Auteurs en devenir***

“Il y a quelques temps, je voulais me lancer pour écrire un livre pour me faire un style d’autobiographie dans la partie immigration. Mais j’ai vite arrêté, car j’ai une vie sédentaire. Quelles serait le ou les conseils pour créer un livre ? Et mon problème, si je me lance là-dedans, c’est de savoir comment je peux l’aborder par le vécu, visiter, différence culturel France-Canada. Et un truc qui attirent des lecteurs.”

Voilà une belle question pour débuter un projet d’écriture ! Et je suis ravie d’avoir assez d’expérience, avec une bonne brassée de livres accompagnés en rayon, pour apporter quelques éléments de réponse.

Notre réflexion en cours peut se décliner en trois étapes, qui sont à explorer exactement avant de se lancer.

1° Les ingrédients que vous avez sous la main

Primo, vous disposez des ingrédients suivants “autobiographie/immigration”.

Alors voici ma question : qui êtes-vous et quel genre d’auteur voulez-vous être ?

Serez-vous le pionnier qui donne des conseils de voyages, des astuces pour payer l’hôtel moins cher ou pour vous attirer la sympathie des Canadiens ?
Serez-vous le philosophe de notre siècle des lumières contemporain, qui tire des leçons de ses découvertes pour mieux vivre en général et s’enrichir de la multiculturalité ?
Serez-vous le romancier génial qui tire de ses observations un univers imaginaire empli d’émotions et d’humanité ?

La littérature est un miroir de nos paysages intérieurs : les mots nous grandissent ou nous rapetissent, c'est au choix !

3° Les sources de l’inspiration

Tertio, si on parle d’un “truc” qui attire les lecteurs, il n’y a pas que le livre. Il peut s’agir d’un blog, d’une page dans les réseaux sociaux, d’un magazine, d’un email récurrent voire d’une affiche au coin de votre rue. Les supports d’expression sont nombreux pour attirer des lecteurs. En remontant jusqu’aux sources de votre motivation, qu’est-ce qui vous anime profondément :

  • Rencontrer des gens ?
  • Exprimer votre avis ?
  • Transmettre un message ?
  • Ciseler un objet d’art ?
  • Laisser une trace de votre passage ici-bas ?

Peut-être est-il possible de ne publier que pour soi et de se féliciter du livre qu’on a sans le montrer à personne. Mais c’est quand même rare. Être publier, c’est chercher à établir un lien littéraire avec les autres. Un point c’est tout 🙂

2° Vos expériences de plume

Secundo, vous avez arrêté et vous cherchez des conseils. J’en déduis que vous avez donc commencé à écrire mais que l’inspiration ne vous a pas porté ou alors que vous avez gardé les manuscrits dans votre tiroir… Alors là, je réponds “Bêtalecture” !
Souvent pour savoir si une idée vaut le coup d’être vraiment explorée, on peut la confronter au regard des autres, en l’occurrence trouver des lecteurs qui aiment le risque et vous feront un feedback authentique et sincère. Sur Facebook, vous trouverez des groupes de bêtalecteurs passionnés. Pour ma part, j’en ai fait mon métier.
Avec des formes courtes, vous avez la possibilité de publier sur des plateformes telles que wattpad ou wikipen. Dans ce cas, des lecteurs de passage likent et s’abonnent … ou pas.

L'écriture est une fin et un moyen. Tant et si bien que nous avons tous tâté de la plume et du style, à nos dépens ou dans notre intérêt... Tournez la page de vos bons et mauvais souvenirs pour garder la blancheur de celles qui veulent s'écrire aujourd'hui !

Alors, comment commencer finalement ?

En clarifiant les points 1 et 3, je pourrais vous donner un cursus personnalisé pour le point 2 : vous entrerez alors de plein pied dans le merveilleux univers de la littérature… Rendez-vous au bureau – Espace 200 Villeurbanne – pour en savoir plus.

Dites-moi comment vous, vous voyez les choses,

Au plaisir de vous lire,

Céline, alias Cebedoc.
Image par Alexandr Ivanov de Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.